Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 07:09

Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans les stats de l'éducation nationale

«Ecoutez, les chiffres sont intéressants : il y a un peu plus de 400 000 élèves de moins dans l'éducation nationale depuis 10 ans, et il y a 45000 profs de plus. S'il suffisait d'embaucher des profs pour que l'école fonctionne et que les profs soient neureux, on aurait l'école qui fonctionne le mieux au monde et les profs les plus heureux au monde»

Nicolas Sarkozy, lundi matin sur RTL

Sarko2 Invité ce matin sur RTL, Nicolas Sarkozy s'en est à nouveau pris à François Hollande en taxant d'extravagantes ses propositions sur l'éducation. «Je suis effaré qu'on puisse dire avant même de commencer la discussion sur l'école, qu'il faut créer 60 000 postes de plus.

 

 C'est vraiment la démogagogie dans ce qu'elle a de plus extravagant. Ecoutez, les chiffres sont intéressants : il y a un peu plus de 400 000 élèves de moins dans l'éducation nationale depuis 10 ans, et il y a 45 000 profs de plus. S'il suffisait d'embaucher des profs pour que l'école fonctionne et que les profs soient heureux, on aurait l'école qui fonctionne le mieux au monde et les profs les plus heureux au monde».

 

Le PS s'est fait un plaisir de renvoyer dans les cordes le Président donneur de leçon. Dans un communiqué rageur, Vincent Peillon, probable futur ministre de l'Education nationale en cas d'alternance, a dénoncé les chiffres «totalement fantaisistes» du Président, lesquels «illustrent son mépris profond du débat démocratique». De fait,  les chiffres cités par Nicolas Sarkozy sont grossièrement faux.

 

Si l'on se fie aux statistiques du ministère, on constate :

Que depuis 10 ans (année 2000-2001), le nombre d'élèves  est passé (premier et second degrés, en intégrant les classes préparatoires) de 12 409 000 à 12 262 300.  Soit une baisse de 146 700 élèves (et non de 400 000 comme le dit le Président).

 

Concernant les professeurs (public et privé également), le nombre de postes est passé de 880 000 à 859 291, soit une baisse de 20 795 ...  et non une hausse de 45 000 comme le dit Nicolas Sarkozy.

 

L'explication de l'erreur de Nicolas Sarkozy est simple. L'état major du candidat a d'ailleurs rectifié dans l'après midi, évoquant une langue qui fourche... «Il voulait dire depuis vingt ans et non depuis dix ans». Et de fait, le Président n'a fait que recycler -mais de manière très approximative- un élément de langage très prisé de la majorité, et notamment de Luc Chatel, ministre de l'Education nationale.

 

En avril dernier, ledit Luc Chatel affirmait ainsi sur Europe 1 :

«En septembre 2011, il y aura 35 000 professeurs de plus qu’au début des années 1990, alors que l’on compte 500 000 élèves de moins.»

 Une estimation plus proche de la réalité que celle du Président. Selon les statistiques du ministère, entre 1990 et 2010, le nombre d'élèves a baissé de 640 000 et le nombre de professeurs a augmenté de 50 000. Pour autant,  ce chiffre brut, censé accréditer l'idée que les effectifs enseignants ne sont pas un problème, doit être nuancé :

 

Comme Libération l'expliquait il y a un an à propos de cette même déclaration de Luc Chatel, l'école a changé pendant la période évoquée. La scolarité moyenne des élèves s’est allongée et le nombre d'élèves accédant au bac a été dopé. Cela a un coût. Davantage d’élèves ont poursuivi au lycée, dans la filière générale ou professionnelle.

 

Or celui-ci coûte cher en France. Avec une moyenne de trente heures de cours par semaine - un record en Europe -, il est un grand consommateur d’enseignants, notamment en raison des nombreuses options. Il y a aussi eu un développement des sections de techniciens supérieurs (STS) et des classes prépas, qui comptent de nombreuses heures de cours, la création de décharges pour les directeurs d’écoles ayant plus de quatre classes, la multiplication de remplaçants titulaires sans poste fixe, des classes moins chargées, l’apparition d’intervenants en langues ou en informatique, etc...

Bref,  la comparaison n'est pas aussi pertinente que ne veut le dire la majorité.

source libération

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------