Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 09:39

L’intermédiaire franco-libanais Ziad Takieddine, mis en examen dans le volet financier de l’affaire Karachi, a été contrôlé en juillet 1994 par les douanes françaises à la frontière suisse avec 500 000 francs en liquide dans sa voiture.

L'homme d'affaires franco-libanais à la réputation sulfureuse a été arrêté en 1994 à la frontière suisse en possession de 500 000 francs.

L'homme d'affaires franco-libanais à la réputation sulfureuse a été arrêté en 1994 à la frontière suisse en possession de 500 000 francs. © Keystone

C'est avec un demi-million de francs dans ses poches que l'homme d'affaires franco-libanais Takieddine a tenté de passer la frontière franco-suisse en 1994. Le site d'informations en ligne Mediapart le révèle ce jour sans dire de quelle poste-frontière il s'agit. 

 

M. Takieddine a reconnu l’existence du contrôle mais précisé qu’il n’avait rien à voir avec les procédures judiciaires le visant, disant que la somme était destinée à des dépenses personnelles.

Dans la tentaculaire affaire Karachi, M. Takieddine a notamment été mis en examen en septembre pour complicité et recel d’abus de biens sociaux par les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire.

Rétrocommissions

Les magistrats cherchent à déterminer si d’éventuelles rétrocommissions en marge de contrats d’armement auraient pu servir au financement illicite de la campagne présidentielle d’Edouard Balladur en 1995.

Hélène Gaubert, l’épouse de l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy Thierry Gaubert, avait affirmé aux enquêteurs que M. Takieddine s’était rendu en Suisse avec son époux sur la période 1994-1995 afin de récupérer des valises "volumineuses de billets" qui étaient ensuite récupérées par Nicolas Bazire, ancien directeur de campagne de M. Balladur. Des accusations que MM Takieddine, Bazire et Gaubert, qui ont tous été mis en examen, rejettent.

Or, à en croire un procès-verbal de la direction générale des douanes cité jeudi par Mediapart qui a récemment été transmis aux juges, M. Takieddine a été interpellé le 28 juillet 1994 au poste-frontière de Ferney-Voltaire (Ain) en possession d’un sac plastique contenant 500.000 francs (76.000 euros actuels) dissimulé sous un siège de sa voiture.

Contrôle fiscal

Interrogé par un agent des douanes, il aurait déclaré avoir peu auparavant retiré la somme dans un coffre lui appartenant dans une banque suisse, selon Mediapart, qui précise que les douaniers ont saisi les "marchandises en fraude (numéraire)" et que M. Takieddine a ensuite subi un contrôle fiscal.

"Ce contrôle de juillet 1994 n’a rien à voir avec les procédures judiciaires en cours. Cette somme était destinée à des dépenses personnelles", s’est défendu jeudi M. Takieddine "J’ai payé une amende et je suis reparti."

source  Le Matin

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 06:58
Humour: Noël à l'Elysée
Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans humour:caricatures -photo
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 06:43

Pas de chocolat dans le Loiret.jpg

Humour: Le conseil général du Loiret protège les dents de ses retraités

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans humour:caricatures -photo
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:54
Selon un sondage dans "La Croix", 29 % des Français estiment qu'aucun candidat ne "satisfait leurs attentes".
Plus de la moitié des Français souhaiterait que les candidats apportent d'abord des réponses pour "maintenir l'emploi".

Plus de la moitié des Français souhaiterait que les candidats apportent d'abord des réponses pour "maintenir l'emploi".

 

 

Selon un sondage OpinionWay-Fiducial à paraître jeudi dans La Croix, 72 % des Français estiment que la campagne pour l'élection présidentielle de 2012, telle qu'elle se déroule actuellement, apporte des réponses éloignées de leurs préoccupations. À 52 %, les Français souhaitent que les candidats apportent prioritairement des réponses pour "maintenir l'emploi".

Le candidat socialiste François Hollande arrive en tête des prétendants qui "proposent les meilleures solutions à leurs préoccupations quotidiennes", avec 24 % des personnes interrogées, mais 29 % répondent qu'"aucun" candidat, sur quinze testés, ne satisfait à leurs attentes. Il est suivi par Nicolas Sarkozy (20 %), Marine Le Pen (16 %) et François Bayrou (15 %).

Priorité à l'emploi

Seules 27 % des personnes interrogées considèrent que la campagne apporte des réponses proches de leurs préoccupations. 10 % des Français jugent que les candidats apportent dans cette campagne des réponses plus concrètes que lors de la précédente campagne de 2007, 30 % qu'elles sont moins concrètes qu'en 2007, 59 % ni plus ni moins concrètes. 1 % ne se prononce pas.

 
En tête des priorités des Français dans cette campagne : "maintenir l'emploi" (52 %), "lutter contre la hausse des prix des produits de première nécessité" (39 %), "maintenir le remboursement des soins" (38 %), "garantir aux jeunes l'accès au marché du travail" (33 %), "lutter contre la délinquance" (24 %). L'enquête a été réalisée en ligne du 16 au 19 décembre auprès d'un échantillon de 983 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

source le point

 

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:41

 

 

Une publicité pour encourager les citoyens à s'inscrire sur les listes électorales s'affichait dans les rues d'Evry en novembre.

Une publicité pour encourager les citoyens à s'inscrire sur les listes électorales s'affichait dans les rues d'Evry en novembre.
| LP/JULIEN HEYLIGEN

La polémique a enflé toute cette semaine. Du au , en passant par Debout la République, de nombreux responsables , de droite comme de gauche, ont dénoncé l'absence de campagne d'information pour l'inscription sur les listes électorales.

legouvernement dément et l'UMP riposte, mais François Bayrou persiste et signe.


«Urgence inscription listes électorales avant le 31 ! Gouvernement n'en veut pas, mais 100.000 tweets le peuvent. Après, votons en liberté !», écrit sur Twitter, ce jeudi, le candidat du MoDem à la présidentielle.

 

 «Le gouvernement n'a pas voulu de campagne d'incitation à s'inscrire sur les listes électorales, ce qui ne s'était jamais vu en année de présidentielle et de législatives», a-t-il redit peu après avoir lancé son appel.

«Avec les réseaux sociaux, les citoyens ont le pouvoir de contourner la mauvaise volonté gouvernementale», a-t-il poursuivi, comptant sur «l'effet démultiplicateur» de Twitter pour relayer l'information. Mardi, il avait déjà dénoncé un «manquement» du gouvernement.

Rosso-Debord déplore une «campagne orchestrée par la gauche contre le gouvernement»

«La gauche fait comme d'habitude une campagne de désinformation qui est largement relayée par les médias», a peu avant asséné Marc-Philippe Daubresse sur France Info. Le secrétaire général adjoint de l’UMP affirme que «la nouvelle campagne de mobilisation pour le vote a été lancée le 9 novembre 2011». Elle tient d'ailleurs compte «des nouveaux médias», rappelle-t-il. Quant à l'absence de spots diffusés à la radio ou à la télévision, il la réfute également : «Il y a eu des spots à la télévision sur plusieurs chaînes et il y en a eu notamment concernant les Français de l'étranger.» Oui, l'UMP se mobilise, assure-t-il. «On relaye ça dans nos permanences», ajoute Daubresse.

Dans un communiqué, Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meurthe-et-Moselle, avait, elle aussi, mercredi, dénoncé «avec vigueur la campagne orchestrée par la gauche contre le gouvernement concernant l'inscription sur les listes électorales». La déléguée générale adjointe de l'UMP en profite pour égratigner le candidat socialiste à la présidentielle. A ses yeux, en effet, «cette campagne n'a certainement pour seul objectif que de faire oublier aux Français les ambiguïtés et les indécisions du candidat François Hollande : la ficelle est bien connue quand on a pas de fond on mise sur la forme...»

Hamon : «Un choix délibéré pour éviter une débâcle»

Après Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la République (DLR) et candidat à la présidentielle, qui s'était dit, dès lundi sur BFMTV et RMC, «scandalisé», le PS avait dénoncé le refus du gouvernement d'«organiser une campagne de communication digne de ce nom».

Mercredi, Manuel Valls, sur RTL, lançait : «Ce sont les collectivités territoriales qui font ce travail (NDLR : d'information des non-inscrits) à la place de l'Etat et ça me choque». «180 000 € pour faire vivre la démocratie et + de 4 millions d'€ pour promouvoir la formidable réforme des retraites #toutestdit #inscrivezvous», renchérissait peu après Najat Vallaud Belkacem, l'une des porte-parole de François Hollande, sur Twitter.

«Le gouvernement redoute le vote des jeunes, il ne fait pas campagne pour qu'ils s'inscrivent», a renchéri Benoît Hamon devant la presse, jeudi. «C'est un choix délibéré de faire en sorte que le corps électoral soit le plus réduit possible pour éviter une débâcle électorale. Il y a un choix politique qui est : ne dites pas aux jeunes qu'ils peuvent s'inscrire sur les listes électorales», a-t-il poursuivi.

source le parisien

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:28

gif animégif animé

Gif Paysage de Noêl

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:23

Beau paysage d'hiver.

Paysage de Noël

Repost 0
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 05:15

,,,,,

Gif Bon Vendredi

Repost 0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 17:28

bonne soiree

Gif Bonne Soirée

Repost 0
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 10:44
 

La gare désaffectée de Simtshausen (David Courbet)

A la sortie du village, une gare désaffectée dissimulée par des arbres, qui ne laisse en rien présager une activité particulière. Une façade repeinte : « La Envie – Swingerclub ». Simtshausen, bourgade rurale du Hesse d'à peine 400 âmes : ses champs, ses tracteurs, sa moyenne d'âge de 61 ans et… son club échangiste.


Façade de La Envie – Swingerclub (David Courbet)

Voilà presque huit ans que l'établissement a été ouvert, sans que celui-ci ne dérange plus personne. Le village est pourtant majoritairement peuplé de retraités, et l'Eglise fait salle comble lors de la messe du dimanche.

Lumière tamisée rougeâtre, musique rock en fond sonore, un bar derrière lequel s'entassent différentes boissons alcoolisées. Rien d'exceptionnel. Le comptoir est décoré de godemichés aux formes et couleurs variées, et des préservatifs sont à disposition.


Le bar de La Envie – Swingerclub (David Courbet)

Au mur, la projection d'un film « pour adultes » est censé émoustiller les clients. Une quarantaine d'hôtes arbore des tenues appropriées. Notons que les couples sont majoritaires, que la parité est respectée et que les âges varient de 25 à 60 ans.

Cent euros pour les hommes seuls

Parmi les femmes, Lola – tous les prénoms des clients ont été changés –, 40 ans, brune aux mèches rouges, vêtue d'une simple chemise de nuit. Avec son époux, elle fait partie des habituées de La Envie.

« Nous venons quatre à six fois par mois, mais il m'arrive de venir seule également, c'est gratuit dans ce cas ! »

Ce soir, ils ont payé 40 euros pour deux.

« Ce n'est rien quand on sait que nous avons accès à un buffet et que les consommations sont à volonté. »

Pour fonctionner, l'établissement compte surtout sur les hommes seuls qui doivent s'acquitter la somme de 100 euros.

« Pour 50 euros, tu peux avoir ton affaire avec une prostituée. Ici, le prix reste très raisonnable pour le service proposé. En plus, la sensation n'est pas la même : personne n'oblige les filles à venir vers toi. C'est primordial pour la confiance en soi ! » explique-t-elle.

Bain à remous et table d'auscultation

Dans une pièce aux allures de harem, au détour d'un couloir, une femme est allongée nue sur un grand matelas. La joute sexuelle la met en scène avec trois hommes qui la caressent, tandis qu'elle masturbe un quatrième à moitié caché derrière la cloison. Deux personnes contemplent la scène. Plus loin, un couple enlacé s'assoupit dans le bain à remous.

Dans une autre salle, allongée sur une table d'auscultation, une femme aux formes prononcées se fait examiner par deux spécialistes improvisés.

Par contre, la chaise suspendue au plafond par des chaînes, entourée de bougies, de menottes et d'une cravache, n'a pas encore trouvé preneur.

Lola y a emmené son fils dès ses 18 ans

Tous ont leur raison de pratiquer l'échangisme, aucun ne s'en cache. Lola raconte :

« Voilà cinq ans que nous sommes mariés. Nous avions tous les deux connus des histoires de couple chaotiques auparavant et c'est d'un commun accord que nous avons décidé de tenter l'échangisme. »

Mère de deux enfants, cette boulangère raconte avoir emmené son fils au club dès ses 18 ans :

« Je n'ai jamais rien caché à mes enfants. Mon fils est déjà venu trois fois. Depuis, il s'est trouvé une copine et préfère lui rester fidèle. »

Elle poursuit :

« Mon mari est plutôt voyeur alors que moi active. Mais je ne couche pas avec le premier venu. Un refus poli est toujours respecté ».

Son époux s'approche et lui glisse à l'oreille avoir repéré un homme qui pourrait lui correspondre. Lola lui sourit et après un signe d'approbation, va aborder sa cible.

Tout le monde n'a pas la même aisance.

« Je travaille pour des magazines pour enfants »

Else, une blonde de 34 ans vient pour la troisième fois seulement avec son mari. Objet de tous les regards, elle n'ose encore franchir le pas. Son époux non plus. Elle ne quitte pas son portable des yeux :

« Il faut que je reste vigilante car à tout moment je peux recevoir un appel de mon babysitteur qui garde ma fille de 5 ans. C'est mon mari qui m'a proposé l'idée, qui ne me tentait pas au début. Mais je suis une vraie débutante, je bloque encore. »

Else n'est pas sûre de vouloir continuer :

« Je n'ai pas trop envie que cela se sache car je suis journaliste et je travaille pour des magazines pour enfants. »

« Ici, pas de compétition à la plus belle partenaire »

De leur côté Jorg et Viki, 48 et 55 ans, aiment beaucoup ce club et n'hésitent pas à effectuer le trajet depuis Francfort (à 150 km) une fois par mois. Lui travaille dans l'assurance, elle dans la banque. Ce couple pratique l'échangisme depuis deux ans.

« Nous n'éprouvons pas systématiquement le besoin de faire l'amour », reconnaît Jorg.

Ils apprécient l'atmosphère de La Envie :

« Bien sûr on trouve des clubs à Francfort, mais nous n'aimons pas leur côté “‘commercial'’. Ici il n'y a pas de compétition à essayer de comparer qui a la plus belle partenaire. Les gens nous sont familiers.”

Les gérants, un ancien flic et une ex-députée

Les rumeurs, elles, ont été nombreuses lors de l'ouverture du club mais se sont vite estompées grâce à la bonne réputation de ses gérants, Walter et Heidi.

Lui, natif du village voisin, était policier et a permis à l'établissement de gagner la confiance des habitants. Elle, ancienne députée PDS – l'ex-parti d'extrême gauche aujourd'hui dissout dans Die Linke – a attiré l'intérêt de la presse.

“ La maison marche bien à présent, nous sommes ouverts quatre fois par semaine ”, précise Walter. “ Il nous arrive même d'être victimes de notre succès : au-delà de cinquante personnes, nous refusons l'entrée certains soirs ! ” s'amuse Heidi.

Elle cherche à promouvoir davantage le club dans les villages alentours. Son passé politique lui a permis de garder de bons contacts dans la région. La gérante montre du doigt un homme en caleçon et torse nu.

“ Je peux compter sur lui, il fait partie du conseil municipal du village. ”


Simtshausen, Hesse, Allemagne (David Courbet)

source rue 89  link

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------