Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 09:32

 

Retour sur les différents couacs qui ont plombé la première journée de l'univerisité d'été du parti de la majorité

Jean-François Copé
Jean-François Copé Nicolas Sarkozy voulait que le campus de l'UMP à Marseille soit synonyme d'unité, d'une mobilisation cohérente, afin de ne plus entendre que le PS.

Ça semble mal parti. Vendredi, avant même le début de la fête, les prises de bec n'ont pas arrêtés entre les différents membres de la majorité présidentielle.

Retour sur les différents couacs pour y voir plus clair.

1. Jean-Pierre Raffarin boude le campus suites aux propos du président


Premier couac et pas des moindres, puisqu'il vient d'un ex-Premier ministre, aujourd'hui sénateur UMP. La semaine dernière, Jean-Pierre Raffarin critiquait la hausse de la TVA sur les parcs à thème, parlant "d'erreur sociale".

Jeudi, lors du petit-déjeuner à l'Elysée, le président a remis l'ex-Premier ministre dans le droit chemin, parlant de propos "irresponsables".

Des critiques qui n'ont pas spécialement plu à l'intéressé. "C'est une faute grave, lourde, qui ne sera pas sans conséquence", a-t-il précisé à Europe 1 jeudi soir.

Menace mise à exécution vendredi après-midi. Jean-Pierre Raffarin publie sur son blog un article où il demande des "clarifications" suites aux propos de Nicolas Sarkozy. "D'ici là, je me place en congé de cette instance dite de concertation", assène l'ex-Premier ministre. Ça commence bien.

Rattrapages

Les poids lourds de l'UMP ont essayé de rattraper le coup
, comme le note Le Monde. L'ancienne ministre Michèle Alliot Marie ou encore Marie-Anne Montchamp (secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités) affirment que dans des "familles" comme l'UMP, il y a souvent des altercations, mais que finalement, le parti sortira "uni" du campus.


Le Figaro précise que Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé et Brice Hortefeux ont décroché le téléphone pour que Jean-Pierre Raffarin calme le jeu. Rien que ça. Bilan : il présidera tout de même, comme convenu, le conseil national de l'UMP, samedi.

2. Patrick Devedjian critique le projet de l'UMP et la gestion du parti

L'ancien ministre de la Relance a affirmé, dans une interview au Monde, que l'UMP n'avait pas de projet novateur à proposer pour l'élection présidentielle.

Il estime aussi que convoquer le congrès pour voter la règle d'or équivaudrait à "un suicide politique" pour Nicolas Sarkozy, précise 20 minutes. Un tacle à Jean-François Copé, qui défend vaille que vaille cette règle d'or.

S'il fallait se convaincre de la volonté de Patrick Devedjian à tacler le patron de l'UMP, il a aussi déclaré qu'il "est préoccupant pour l'UMP de ne faire entendre que la voix de la Droite populaire, même si celle-ci a tout à fait le droit de s'exprimer".

3. La droite populaire au centre de l'attention

L'aile droite du parti est en effet très critiquée de la part des plus centristes de l'UMP depuis quelques temps (pour rappel : l'apéro vin rouge saucisson organisé à l'anniversaire du collectif n'a pas fait que des heureux).

Ses membres ne se sont pas privés de réagir aux différentes polémiques. Le député Lionnel Luca a déclaré vendredi à propos de la sortie de Jean-Pierre Raffarin : "Quand ce genre de propos vient de personnes has been, ce n'est pas très grave. C'est un comportement ringard et stupide".

Il n'a pas spécialement de mots plus doux pour Patrick Devedjian non plus, qu'il qualifie, avec l'ancien Premier ministre, de "club des aigris".

Enfin, un dernier couac, venant cette fois de Jacques Myard, député UMP membre de la droite populaire, à propos du projet présenté par Bruno Le Maire pour la campagne présidentielle de 2012.

Il a plus particulièrement réagit à la proposition de baisse des allocations chômage. Elle serait un "contresens" selon Jacques Myard, précise un journaliste de france 2 sur son compte Twitter.

Capture d'écran d'un tweet de Louis San, journaliste à France 2 au Campus UMP.

Capture d'écran d'un tweet de Louis San, journaliste à France 2 au Campus UMP.

En définitive, l'UMP a du pain sur la planche pour ne montrer qu'une image d'unité ce week-end.

Bonus

Jean-François Copé a justement essayé de montrer l'unité du parti en compagnie de son grand ami Xavier Bertrand. On vous laisse juger de l'efficacité de l'exercice.

source le post

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------