Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 09:29

Sarkozy parle, Hollande engrange

 

Et aussi, au menu du réveil politique : la guerre Fillon-Dati, les signatures de Marine Le Pen...

 

François Hollande gagne trois points dans les intentions de vote du premier tour de la présidentielle par rapport au 14 janvier, s'affichant à 31%, devant Nicolas Sarkozy à 24,5% (+0,5) et Marine Le Pen à 19% (-1), selon un sondage Ifop-Fiducial. (c) Afp

François Hollande gagne trois points dans les intentions de vote du premier tour de la présidentielle par rapport au 14 janvier, s'affichant à 31%, devant Nicolas Sarkozy à 24,5% (+0,5) et Marine Le Pen à 19% (-1), selon un sondage Ifop-Fiducial.
 
 Le grand gagnant du discours de Nicolas Sarkozy dimanche soir est... François Hollande. C'est ce que relève un sondage Ifop-Fiducial paru mardi matin. Le candidat socialiste grimpe de 3 points au premier tour à 31% par rapport au 14 janvier. Nicolas Sarkozy gagne 0,5 point à 24,5%. Marine le Pen complète le trio de tête avec 19%, en baisse de 1 point.
 

François Hollande semble donc toujours bénéficier de l'élan de son discours au Bourget et de la publication de son programme de campagne. L'enquête a été réalisée pour Europe 1, "Paris Match" et Public Sénat entre dimanche 21h30 et lundi, à la suite de l'intervention télévisée du président de la République. François Bayrou est lui aussi en baisse de 1 point à 11,5%, puis viennent Jean-Luc Mélenchon à 7,5% et Eva Joly à 3%, qui restent tous deux stables.

 

Le sondage a été réalisée par téléphone et par questionnaire auto-administré en ligne, auprès d'un échantillon de 1.387 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d'un échantillon de 1.655 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Guerre fratricide

La guerre de Paris aura bien lieu. A droite en tout cas. Rachida Dati a allumé une nouvelle mèche hier soir contre François Fillon, qui lui dispute l'investiture pour les législatives dans la 2e circonscription de la capitale. L'ex-garde des Sceaux s'est indigné :

"Il est mal élevé, il veut me piquer ma place !"

D'après la maire du VIIe arrondissement, "il a une image très lisse, il fait très bien élevé, il fait très gentil, et bien c'est tout le contraire. Il ne m'a pas appelé, il ne m'en a jamais parlé alors que j'ai été ministre dans le même gouvernement et que j'ai fait le boulot."

 

 

Alors que le Premier ministre sera l'invité de l'émission "Des paroles et des actes" jeudi sur France 2, Rachida Dati donne des armes à ses contradicteurs : "François Fillon, il a une volonté de vouloir se planquer, parce qu'il ne veut pas être député pendant cinq ans, je vous le dis, et il ne veut pas être maire de Paris."

 

Pour justifier sa position, Dati attaque les "comportements machistes" de la majorité. Martine Aubry qui débattra avec le Premier ministre jeudi n'en espérait pas tant.

Signatures

Le deuxième sondage du début de semaine qui fait parler de lui c'est celui qui concerne Marine Le Pen. D'après une étude BVA pour "Le Parisien", sept français sur dix souhaitent que la candidate frontiste obtiennent ses 500 signatures, sésame pour pouvoir se présenter à la présidentielle. Dans le détail 41% des personnes interrogées le souhaitent "tout à fait", et 29% "plutôt", contre 12% "plutôt pas" et 17% "pas du tout", précise l'étude. 1% ne se prononcent pas.

 

Chez les sympathisants de gauche, ils sont 60 % à être favorable, contre 86% à droite. L'enquête  a été réalisée par téléphone le 30 janvier auprès d'un échantillon représentatif de 924 personnes âgées de 18 ans et plus, d'après la méthode des quotas.

 

Marine Le Pen continue de clamer qu'elle n'a pas encore ses 500 signatures. Aux dernières nouvelles elle aurait réuni plus de 300 promesses. La date limite de dépôt des parrainages a été fixée au 16 mars.

 

René Dosière, le député apparenté PS spécialiste des dépenses de l'appareil d'Etat publie un livre qui décortique le train de vie des ministères et et de l'Elysée. "Le Nouvel Observateur" publie en exclusivité son interview sur son livre "l'argent de l'Etat".

Bettencourt 

Enfin le monde politique surveillera du coin de l'oeil la décision de la cour de cassation aujourd'hui dans l'affaire Bettencourt. La Cour doit se prononcer sur la validité de la procédure issue des enregistrements illégaux des conversations de la milliardaire. Ces écoutes avaient entraîné la mise en cause d'Eric Woerth, le ministre du travail de l'époque

source le nouvel obs

 

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------