Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 10:30
AdTech AdAdTech Ad

Quinze références au modèle allemand en 70 minutes d’émission. Même la presse allemande s'étonne de tant de louanges. Au point que certains journaux craignent l’overdose et se demandent si l’utilisation politicienne du modèle franco-allemand ne risque pas de nuire autant au candidat Sarkozy qu’au couple lui-même.



cc flickr chesi-fotos Berlin est désormais la capitale de la France ! C’est la principale information –subliminale- délivrée dimanche soir par le président de la République encore Française. Tout juste remise de sa réunification avec la RDA, voilà notre cher président dans les starting-blocks, presque prêt à aller plaider au Bundestag la cause d’une unification franco-allemande. Même outre-rhin, la presse s'interroge sur cet excès de sollicitudes et se demande ce qu’il est passé par la tête du « Französisch präsident ».

Le Süddeutsche Zeitung attaque d’emblée : « selon la rumeur, le film préféré de Nicolas Sarkozy est celui du cinéaste Robert Bresson Un condamné à mort s’est échappé. Un titre qui sonne comme un programme électoral pour le président en campagne. Sarkozy n'est, en effet, pas homme à renoncer.
 Dimanche soir, il a commencé à essayer de renverser la tendance. C’est lors d’une apparition télévisée qu’il a tenté de convaincre ses « chers compatriotes » de refaire un bout de chemin ensemble ».  Et le journal d’expliquer sa stratégie « Sarkozy se voit comme un Gerhard Schröder à la française. A l'instar de l'ancien chancelier allemand, qu'il décrit comme «un homme de grandes qualités», il entend booster sa campagne présidentielle par des mesures impopulaires mais nécessaires sur le plan économique. Mais contrairement à Schröder, il espère l’emporter ».
 Lors des législatives anticipées de 2005, grâce à ses réformes, le très impopulaire Schröder effectuera sur le fil une remontée aussi spectaculaire qu'inattendue. Mais pas sufisante pour constituer une majorité. L'ancien chancellier allemand s'est, depuis, reconverti dans le gaz, chez Gazprom, où il joue les VRP de luxe de Vladimir Poutine. 

Si die Welt comprend le pacte économique Merkoz y, le quotidien doute que l’idylle politique ne s’avère réellement payante sur le plan électoral
: « La stratégie de l'UMP qui consiste à mettre l’alliance avec l’Allemagne de Merkel au centre de sa campagne n’est pas sans risques. L'enthousiasme des français pour la discipline économique allemande est très limité. S’appuyer trop sur l’exemple allemand pourrait même à terme dérouter, à gauche comme à droite, les partisans d’un rapprochement franco-allemand. A trop jouer de l’amitié franco-allemande en période électorale, la relation entre les deux pays pourrait être mise à rude épreuve ». 



L'obsession allemande

Un appel à la prudence dont n’a pas tenu compte la chancelière Angela Merkel qui a déjà fait savoir qu’elle apporterait son soutien au printemps au pas-encore-candidat-Sarkozy.
 
« Elle sera la première collaboratrice de campagne du président Sarkozy » écrit die Süddeutsche Zeitung qui ajoute que Angela Merkel, « la femme la plus puissante du monde selon le magazine Forbes, souhaite s’assurer que Sarkozy passera encore 5 années à l’Elysée pour travailler activement à ses côtés ».
La chancelière allemande a décidé de montrer la lune au président français. Reste à savoir si le candidat regardera l’astre ou le doigt car c’est peu dire que ce duo de campagne ne convainc pas tout le monde. 

Le politologue Stéphane Rozès voit même là une première erreur de communication : « Les déclarations faites par le patron de la CDU, son parti, sur la venue de la chancelière à des meetings électoraux relèvent d'une erreur de communication, Nicolas Sarkozy n'ayant pas encore officiellement confirmé qu'il briguerait un second mandat. C'est comme si c'était l'Allemagne qui décidait de sa candidature. Même si l'amitié franco-allemande est forte, pour les Français, ce n'est pas à d'autres pays de dire là où nous devons aller! ». Certains à l'UMP ou proche conseillers de Sarkozy, tel Henri Guaino, n'ont pas tardé à prendre leurs distances avec cette ingérence allemande dans la campagne française.

Le Frankfuter Allgemeine Zeitung résume en quelques formules le risque de germanophobie du discours sarkozyste : « Deutschland, Deutschland über Paris » ou « Deutschlandobsession ».

Inutile de traduire, le journal se montre encore plus explicite : « Son père est venu de Hongrie, sa femme d’Italie, ses grands-parents sont Grecs, mais pour Nicolas Sarkozy, actuellement il n'y a qu'un seul pays européen qui l’inspire: l'Allemagne ». Quinze références à l’Allemagne en 70 minutes d’émission, même le quotidien allemand ne comprend pas une telle attention, relevant que ce n’est qu’en matière démographique que Sarkozy a eu l'audace de préférer le modèle français. Au point même que le journal relativise la réussite du modèle allemand, lui-même pâle copie par Gerhard Schröder du modèle anglo-saxon…

Dans le couple Merkozy, Merkel porte la culotte

Une copie de copie. A l’heure où le piratage est au centre des attentions, Sarkozy devrait avoir à payer de fortes sommes en droits d’auteur. 

D’un point de vue bassement stratégique, le Spiegel se demande aussi si un soutien aussi ouvertement affiché ne pourrait pas avoir un « effet boomerang » contre-productif : « Angela Merkel est aussi appréciée pour sa discipline budgétaire prussienne, qu’elle est critiquée pour son intransigeance sur la question des euro-obligations et de l’indépendance de la BCE ».

Surtout l’hebdomadaire résume en une phrase à quel point une victoire du couple Merkozy serait, contrairement à ce qu’a tenté de faire croire le président dimanche soir, une défaite pour la France : « Il est en effet clair que dans le couple politique Merkozy tant vanté, c’est bien la chancelière qui porte la culotte ».
source marianne 

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------