Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2012 6 11 /02 /février /2012 06:04

Hervé Gattegno, rédacteur en chef au "Point", intervient sur les ondes de RMC du lundi au vendredi à 8 h 20 pour sa chronique politique "Le parti pris".

 

Nicolas Sarkozy accorde un long entretien au Figaro Magazine dans lequel il lance notamment l'idée d'un référendum sur le statut des chômeurs. Est-ce que ce texte marque sa véritable entrée en campagne ? Votre parti pris : Nicolas Sarkozy a oublié la présidentielle ! Vous n'êtes pas sérieux...

 

 

C'est une observation qui peut paraître baroque ou sarcastique, mais, à lire cette longue interview, la question mérite d'être posée. Voilà un président dont la France entière sait qu'il va être candidat, dont tout le monde peut observer qu'il est déjà en campagne (presque un discours par jour !) et qui commence même à décliner son programme - et malgré tout ça, il ne mentionne pas une seule fois l'élection qui arrive.

 

 Il dit qu'il a réfléchi, que le moment approche... Il explique tout ce qu'il compte faire, réformer, transformer, mais sans tenir compte du fait que son mandat se termine - et que, pour mettre tout cela en pratique, il faut qu'il soit réélu. Il fait comme s'il voulait rester président sans avoir besoin d'être candidat. Ce n'est pas un coup d'État, parce qu'il y aura bien une élection et qu'il sera bien candidat ; mais ça ressemble fort à un coup d'esbroufe. Ou à un coup de poker.

 

La proposition qui retient l'attention, c'est cette réforme qui imposerait aux chômeurs de suivre une formation ou d'accepter un emploi - et qui pourrait être soumise à un référendum. Qu'en pensez-vous ?

C'est une idée inspirée du "modèle allemand" cher à Nicolas Sarkozy. Sur le plan social, elle n'est viable que si elle est précédée d'une immense réforme de la formation professionnelle - parce que le système actuel serait bien incapable d'offrir des formations à tous les chômeurs qui le demanderaient. Donc, c'est un projet qui n'est réalisable qu'en plusieurs années. Sur le plan politique, ça peut sembler habile, parce que c'est toujours flatter l'opinion que de promettre qu'on donnera "la parole au peuple". Sauf que s'il croit à cette idée, il n'y a pas besoin d'attendre des années : il suffit de l'inscrire en tête de son projet. S'il est réélu, il fera cette réforme. S'il est battu, on saura que les Français n'en voulaient pas.

 

Nicolas Sarkozy explique que le référendum permettrait de "surmonter les blocages" de la société et qu'il veut, d'une façon générale, donner du pouvoir aux Français. Vous n'êtes pas d'accord ?

Dans la théorie, pourquoi pas. Il faut quand même observer qu'en cinq ans il n'a pas organisé un seul référendum. Il a créé le référendum d'"initiative minoritaire", mais sans faire adopter la loi organique qui permettrait de le mettre en oeuvre. La réalité, c'est que l'instrument du référendum jure avec la pratique présidentielle de Nicolas Sarkozy : cela revient à faire trancher les citoyens alors qu'il était convaincu, en arrivant à l'Élysée, qu'il lui revenait de décider de tout. Si on prend sa proposition au pied de la lettre, c'est la fin explicite de l'omni-président. On n'est pas obligé d'y croire.

 

François Hollande répond : "Le vrai référendum, c'est l'élection présidentielle." Il a raison ?

Il exprime son désir, qui, pour l'instant, correspond à une réalité : fonder l'élection sur le rejet de Nicolas Sarkozy. À l'inverse, Nicolas Sarkozy sait que, compte tenu de son impopularité, il n'aura une chance de l'emporter qu'en s'extirpant de ce piège. Pour cela, son calcul est d'entraîner les Français à se prononcer non pas sur des personnes, mais sur des idées, des "valeurs" - à se demander s'ils se sentent "de droite" ou "de gauche", à choisir un modèle de société plutôt qu'un candidat. À réfléchir sur eux-mêmes plutôt que sur les hommes (et les femmes) qui se présentent à l'élection. On attendait une entrée en campagne coup-de-poing ; c'est un coup de poing... d'interrogation.

source le point

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------