Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 10:51

Quitter l'Afghanistan: une opération logistique majeure

convoi2.jpg

Dans un post du 31 octobre 2011, je donnais quelques chiffres sur les coûts des opérations extérieures, tout en citant un rapport parlementaire qui donnait la liste des principaux matériels déployés en opex. Il est de nouveau d'actualité avec le débat allumé par le PR sur un éventuel retrait anticipé d'Afghanistan et une surenchère politicienne qui manque singulièrement de réalisme.

 

Pour l'Afghanistan, voici la liste des véhicules et aéronefs déployés par l'armée de terre:

opex terre.jpg

Ces chiffres datent de 2011 et, en six mois, ils ont certainement évolué mais pas à la baisse. Seul le chiffre des effectifs a diminué, après le départ de 400 (+-) soldats, ce qui porte à 3 600 les effectifs français en Afghanistan.

A ces matériels roulants s'ajoutent des tonnes d'équipements divers, munitions, matériel de transmissions et de restauration, tentes... De quoi remplir plus de mille containers (JM Tanguy, du mamouth, avançait hier le chiffre de 1 700).

 

Outre la question du volume, se pose celle de la protection physique des convois. Déjà, pour des raisons de sécurité, de nombreuses liaisons entre la Kapisa et Bagram sont effectués en hélicoptères (des Chinook civils); par ailleurs, évacuer des soldats vers Kaboul et Bagram est une chose; leur faire quitter le théâtre en est une autre. Quid de Douchanbé? Quid de Chypre? L'engorgement est risqué.

 

La question de la sécurisation des routes n'est pas à négliger. Deux possibilités. Premièrement, soit un repli vers Bagram (nord de la Kapisa), soit vers Kaboul(sud, via la Surobi). Deuxièmement, un transfert via le Pakistan et le port de Karachi pour évacuer la matériel roulant. D'où une mobilisation du Train et le maintien d'effectifs pour assurer la sécurité physique des convois (à mojns que l'on externalise comme les Américains en Irak actuellement).

 

La sortie de théâtre, que certains veulent rapide, obligera à recourir à des moyens civils terrestres, aériens (Antonov) et maritimes (RoRo). Les dispositifs existent pour faire appel à des sociétés privées mais la mise en place de leurs moyens ne se concrétise pas après un simple claquement de doigt.

 

Entre une décision politique et un retrait effectif, il faudra compter un an. Certes, médiatiquement, on peut tricher en disant que lorsque le dernier soldat d'une unité de combat est parti, c'est fini (un peu comme Obama en Irak où il reste de nombreux logisticiens). Mais on ne va tout de même pas abandonner du matériel, certes éprouvé, mais dont nos forces ont besoin, pour le seul plaisir politique d'aller vite et de tenir des promesses hasardeuses.

 

Pour finir (temporairement), il serait intéressant que des logisticiens apportent leur contribution à ce débat. Les apports, avis et commentaires sont bienvenus et seront certainement instructifs. A vos claviers!

source ouest france

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------