Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2011 1 29 /08 /août /2011 09:09

 

PS: à la Rochelle, Hollande et Royal marquent des points

A la Rochelle, une belle photo de famille des candidats à la primaire PS pour mieux cacher les frictions de la campagne.

 

Au terme de trois jours de débats et de rencontres avec les militants, Martine Aubry a bien enclenché sa campagne mais n'a pas déstabilisé son grand grand rival.

Pour cimenter l'unité des socialistes en ces temps de primaire, rien de mieux que de taper sur la droite. C'est ce à quoi s'est attelé Harlem Désir ce dimanche dans son discours de clôture de l'université d'été de la Rochelle. En verve, le premier secrétaire par intérim du PS a cogné fort sur Nicolas Sarkozy et François Fillon, "Monsieur Faillite et Docteur Déficit".  

Il a ainsi dénoncé "l'escroquerie du Travailler plus pour gagner plus" ou "le cynisme de ces Robins de bois à l'envers (...) qui prennent au RSA pour donner à l'ISF". Il a également également comparé le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant à "une pâle copie de Bruno Gollnisch".

 

Mais ce que tout le monde retiendra de cette édition 2011 du rendez-vous de la Rochelle, c'est avant tout cette belle photo de famille des candidats à la primaire PS, montés sur scène à la fin du discours. François Hollande, Martine Aubry, Ségolène Royal, Manuel Valls, Arnaud Montebourg, sans oublier le radical de gauche Jean-Michel Baylet, côte à côte pour la première fois, pour la plus grande joie des photographes et des 5000 participants annoncés à la manifestation. Une image de sourires et d'amitié destinée à faire oublier les piques et les petites claques échangées entre prétendants à l'investiture.

 

Au terme de deux jours de débats, de rencontres avec les militants et les journalistes, petit baromètre

 

En hausse: François Hollande
Il a gardé son sang-froid pendant toute cette université d'été et n'a pas cédé au piège des amis d'Aubry, qui voulaient le faire sortir du bois, en réclamant du débat et pas des échanges de "chochottes". Dans la bataille de la claque des supporters, il a par ailleurs réussi son rendez-vous militant. Vendredi soir, la salle de l'Oratoire, l'une des plus grandes de La Rochelle, était pleine à craquer. Son absence à la séance d'ouverture a finalement peu pesé. Enfin, les deux sondages publiés pendant cette université d'été le donnent toujours en tête, et largement.

 

En hausse : Ségolène Royal
Combative, sûre d'elle, elle a multiplié les rencontres et ses troupes, galvanisées, ont enchaîné les happenings. Avec les recettes, qui l'avaient portée au second tour en 2007, elle poursuit sa campagne tambour battant et essaie de rattrapper Aubry en la doublant sur sa gauche. Tout le week-end, le message délivré par ses proches fut le même: qu'importe les sondages actuels, la victoire est en marche.

 

En baisse: Martine Aubry
La maire de Lille s'est démultipliée pour occuper le terrain et montrer qu'elle était pleinement en campagne. Vendredi matin, Martine Aubry a réuni ses troupes pour un véritable meeting politique. L'amphi était bondé, le discours offensif. Mais, il y a eu peu d'images, Aubry ne souhaitant pas médiatiser l'évènement. Elle peine encore à se démarquer de François Hollande: elle a bien tenté de l'attaquer sur sa gestion du parti, mais cela n'a pas pris. Elle a finalement prôné un véritable changement de société en opposition au costume de rigueur de son adversaire. Toujours distancée dans les sondages, elle devra maintenant miser sur les débats pour rebondir.

 

Stable: Arnaud Montebourg et Manuel Valls
Difficile d'exister au milieu des Royal, Aubry et Hollande. Tous les deux continuent pourtant de croire que leurs idées finiront par convaincre. Politiquement, ils sont à des années-lumières l'un de l'autre, mais dans la démarche, ils se rejoignent, persuadés qu'un jour ou l'autre, on reconnaîtra la justesse de leurs thèses. A l'issue de l'université d'été, Arnaud Montebourg a toutefois paru agacé. Aux journalistes, il a lancé: "Ne vous ridiculisez pas en mettant en scène ce faux duel (Aurby-Hollande, ndlr). Vous affaiblissez vous-même la crédibilité médiatique. C'est une recommandation générale et amicale.

 

Inclassable: Jean-Michel Baylet
Le président du parti radical de gauche n'a assisté qu'aux discours de clôture ce dimanche. "Par courtoisie", a-t-il dit. Oublié par le PS, celui que les sondages placent à 1% d'intentions de vote n'a participé à aucun atelier. Il n'en veut pas à la direction socialiste mais a tout de même menacé de ne pas soutenir le candidat PS à la présidence du Sénat, voire d'empêcher, avec les onze élus radicaux, le basculement à gauche de la Chambre.

source l'express

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------