Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 15:23
David Cameron, Premier ministre britannique.
David Cameron, Premier ministre britannique.  La Grande-Bretagne entend maintenant participer activement à l'après-Kadhafi.

 

 

David Cameron a regagné mardi sa villégiature de Cornouailles. Lundi, avec l'accélération des événements en Libye, il n'avait pas hésité à interrompre une nouvelle fois ses vacances (après les émeutes il y a quinze jours) pour se montrer au premier plan.

 

 Après avoir fait face aux critiques, y compris d'alliés politiques, et au scepticisme de l'opinion sur cette opération extérieure risquée, Cameron ne pouvait bouder le plaisir de saluer la perspective d'une victoire des rebelles à Tripoli.

 

 Et saisir cette occasion de redorer son blason sur le plan international après les épreuves estivales successives du scandale des écoutes et des émeutes urbaines.

 

Le chef du gouvernement s'est toutefois un peu laissé prendre de court par la réactivité tactique de la France. Les Britanniques n'ont pu qu'admettre à demi-mot n'avoir pas été prévenus de l'initiative de Nicolas Sarkozy d'inviter le leader du Conseil national de transition (CNT) à Paris. La France avait déjà été la première, dès février, à reconnaître le CNT, imitée seulement fin juillet par Londres. Si les Britanniques ont parfois jugé l'approche des Français en Libye quelque peu va-t-en-guerre, Paris a laissé percer un léger agacement devant la timidité de son allié d'outre-Manche dans l'opération.

 

 

«C'est encore trop tôt pour dire qui a gagné la partie, estime James Barr, un historien qui vient de publier un livre sur la rivalité franco-britannique au Moyen-Orient au XXe siècle. Les deux pays manœuvrent pour prendre position. Les Britanniques vont veiller à sécuriser leurs intérêts économiques, en particulier pétroliers, en Libye.

 

 Cela explique en partie leur engagement aux côtés des rebelles.» Si les Français ont tenu la corde dans les raids aériens et la fourniture d'armes aux rebelles, les Anglais n'ont pas été en reste dans leur contribution au renversement du régime.

 

 La conquête de Tripoli ce week-end a été soutenue par des raids de la Royal Air Force, tandis qu'au sol des agents des services de renseignements britanniques ainsi que d'anciens membres des forces spéciales conseillaient discrètement les insurgés depuis plusieurs mois. Un support logistique, notamment des équipements de télécommunications, leur aurait aussi été fourni par le Royaume-Uni.

À la manœuvre à l'ONU 

La Grande-Bretagne entend maintenant participer activement à l'après-Kadhafi. Cameron cherche à obtenir le vote aux Nations unies d'une résolution autorisant un soutien diplomatique, légal et financier aux autorités de transition. Cela permettrait notamment à Londres de livrer aux rebelles des actifs libyens gelés.

 

Si l'incertitude reste grande sur la suite des événements, tout le monde veut éviter un scénario à l'irakienne. Face aux déboires de l'intervention américano-britannique en Irak, les six mois d'opérations ciblées de la coalition en Libye apparaissent d'ores et déjà comme un succès pour l'axe franco-britannique scellé par un accord de coopération militaire en novembre 2010, tandis que les Américains se sont tenus en retrait.

source le figaro

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------