Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 04:46

Les rebelles se sont emparés le 26 août du poste de Ras Jdir, à la frontière avec la Tunisie.

Les rebelles se sont emparés le 26 août du poste de Ras Jdir, à la frontière avec la Tunisie.REUTERS/GORAN TOMASEVIC

 

Tripoli était plutôt calme samedi après une nouvelle victoire des rebelles qui se sont emparés vendredi soir du principal poste-frontière avec la Tunisie, au nord-ouest du pays, signant une nouvelle avancée face au régime moribond de Mouammar Kadhafi, introuvable depuis des jours.

  • Kadhafi en Algérie ?

Alors que la traque de l'ex-dirigeant se poursuit, un convoi de six Mercedes blindées, qui pourrait transporter de hauts responsables libyens voire Kadhafi lui-même est passé vendredi en Algérie par la ville frontalière Ghadamès, a affirmé l'agence officielle égyptienne Mena, citant une source militaire rebelle libyenne. "On pense qu'elles [les voitures] transportent de hauts responsables libyens, possiblement Kadhafi et ses fils", a-t-elle dit.

 

 

Une information jugée "peu probable" par un haut responsable de la région frontalière et fermement démentie dans l'après-midi par Alger. L'Algérie n'a pas reconnu le Conseil national de transition (CNT), organe politique de la rébellion, et n'a jamais demandé officiellement le départ de Mouammar Kadhafi, disant observer une "stricte neutralité" dans le conflit.

  • Une nouvelle victoire des rebelles dans l'ouest

Au nord-ouest du pays, les rebelles se sont emparés vendredi soir du poste de Ras Jdir frontalier avec la Tunisie. "Plus d'une centaine de rebelles sont arrivés à Ras Jdir. Il n'y a pas eu de véritable clash, les loyalistes ont pris la poudre d'escampette", a déclaré une source gouvernementale tunisienne. Plus tard dans la journée, ils ont consolidé leurs positions en s'emparant de Djmail, à l'ouest de Tripoli. Après cinq jours de face à face, les forces fidèles à Kadhafi ont pris la fuite et une centaine d'insurgés ont fait leur entrée, à bord de pick-up, tirant en l'air en signe de victoire.

 

 

A Syrte, la ville natale du dirigeant libyen en fuite, l'OTAN a maintenu samedi la pression sur les forces loyalistes en bombardant 15 véhicules et quatre autres cibles au sol au cours des dernières 24 heures.

 

 

Le secrétaire général de l'OTAN, Anders Fogh Rasmussen, s'est félicité de la "victoire du peuple libyen contre la tyrannie" et s'est déclaré "fier de ce que nous, Alliés, avons fait", dans un entretien à paraître dans le Journal du Dimanche. "Nous avons empêché un massacre, sauvé de nombreuses vies. Depuis que nous avons pris la responsabilité de cette opération, nous avons mené plus de 22 000 sorties aériennes et endommagé ou détruit quelque 5 000 cibles militaires légitimes (...). Et nous avons fait tout cela sans qu'aucune perte civile confirmée ne soit à déplorer du fait de l'OTAN", a-t-il ajouté.

 

 

 

  • Vers une pénurie d'eau dans la capitale ?

A Tripoli, la violence a décru. Quelques coups de feu ont résonné au loin, parfois une explosion. Selon un responsable des opérations militaires de la rébellion à Tripoli, l'insurrection contrôle "95%" de la capitale, où il ne reste que "quelques poches de résistance" autour de l'aéroport ainsi que dans les quartiers de Salaheddine et d'Abou Salim. Quelques commerces ont pu rouvrir.

 

 

Les rebelles ont catégoriquement démenti samedi que l'approvisionnement en eau de Tripoli ait été interrompu par des forces loyalistes, mais reconnu certaines difficultés techniques. L'eau se fait rare dans certains quartiers de la capitale et un membre du personnel d'un hôpital de la capitale a assuré que l'eau acheminée à Tripoli par des aqueducs géants avait été coupée au niveau de Jebel Hassouna, à quelque 700 km au sud de la capitale.

Tripoli compte quelque deux millions d'habitants. Certains quartiers disposent de puits pour leur approvisionnement mais les coupures d'électricité compliquent la distribution de l'eau alors que les températures sont particulièrement élevées dans la capitale.

 

Moustapha Abdeljalil, chef du CNT, a lancé samedi un appel d'urgence humanitaire pour Tripoli, faisant notamment état d'un manque de matériel médical et de produits alimentaires de première nécessité dans la capitale.

  • Amnesty dénonce des tortures

D'après Amnesty International, après six mois de combats acharnés, les rebelles comme les pro-Kadhafi pratiquent tortures et mauvais traitements. Elle a aussi dénoncé des exécutions sommaires de "nombreux prisonniers" dans deux camps près de Tripoli utilisés par la brigade dirigée par l'un des fils Kadhafi, Khamis. Des journalistes de l'AFP ont assisté à des tabassages d'une violence extrême de partisans présumés du régime qui n'ont dû leur survie, peut-être temporaire, qu'à la présence des médias.

 

"Il ne doit pas y avoir de représailles", a exigé la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. Lors des premières prières du vendredi sans Kadhafi à Tripoli, les imams ont aussi appelé au calme. "Cette révolution a été celle de la liberté et de l'islam, alors il ne doit pas y avoir de revanche", a affirmé cheikh Wanis Mabrouk, un imam célèbre pour ses diatribes contre le régime. "Il y a une nécessité urgente de rétablir l'ordre et la stabilité", a déclaré le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon.

 

Moustapha Abdeljalil a promis samedi des "procès équitables" aux dignitaires du régime de Mouammar Kadhafi, affirmant redouter des exécutions sommaires. Samedi soir, cinquante squelettes carbonisés ont été découverts dans une prison attenante à une base militaire proche de Tripoli après le retrait des troupes loyalistes samedi, a constaté une journaliste de l'AFP. Cette base abritait les troupes d'élites de la 32e Brigade, commandées par Khamis, l'un des fils du dirigeant en fui

source le monde

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------