Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 04:41

 Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy ont fait l'objet d'une réquisition judiciaire.

Une telle procédure n'est pas complètement exceptionnelle, mais elle constitue une première pour un président en exercice.

Une telle procédure n'est pas complètement exceptionnelle, mais elle constitue une première pour un président en exercice. (photo archives claude paris/ap)

Les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2007 font désormais l'objet d'une réquisition judiciaire. Comme nous le révélions hier sur notre site Internet, la justice a mis une option sur les liasses entreposées à la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP), contenant des milliers de documents retraçant les dépenses, mais surtout, on l'imagine, les recettes déclarées par le chef de l'État lors de sa campagne.
 

Si elle constitue une première pour un président en exercice, une telle procédure n'est pas complètement exceptionnelle. Depuis plusieurs mois, les comptes d'Édouard Balladur pour la campagne de 1995 font l'objet d'une mesure similaire dans le cadre de l'affaire Karachi, dans laquelle les juges Van Ruymbeke et Le Loire enquêtent sur de possibles rétrocommissions sur des ventes d'armes. Une affaire dans laquelle des proches du chef de l'État ont été entendus.

 

Affaire Bettencourt

Selon nos informations, ces réquisitions auraient cette fois trait à l'affaire Bettencourt, l'autre affaire qui pourrait embarrasser le chef de l'État. Son instruction menée depuis plusieurs mois par des juges bordelais a déjà conduit peu avant Noël à la mise en examen de l'ancien confident de la milliardaire, François-Marie Banier, de son compagnon Martin d'Orgeval, mais aussi de l'ancien gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre.

 

L'apparition d'Éric Woerth dans le dossier avait donné une résonance particulière à l'affaire. En juillet 2010, l'ancienne comptable de Liliane Bettencourt, Claire Thibout, avait affirmé que la milliardaire avait remis 150 000 euros en liquide à Éric Woerth, trésorier de campagne de Nicolas Sarkozy, en 2007. Des affirmations rapidement démenties par les deux intéressés.

 

Difficile de prédire ce qui pourrait émaner de l'examen des comptes de Nicolas Sarkozy, qui avaient par ailleurs été validés par la CNCCFP. À tout le moins, ils devraient fournir une base documentaire supplémentaire au déjà très épais dossier stocké dans les locaux de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Bordeaux.

 

Selon toute vraisemblance, le juge Jean-Michel Gentil devrait avoir de nombreuses questions à poser à l'ancien ministre du Budget, par ailleurs responsable du Premier Cercle, l'association chargée de récolter des dons auprès des sympathisants fortunés de l'UMP afin de financer la campagne de Nicolas Sarkozy.

 

Confidences

L'affaire avait d'abord poussé Éric Woerth (qui n'a jamais été mis en examen) à démissionner de ses fonctions de trésorier de l'UMP (qu'il occupait depuis 2002), puis de son poste de ministre du Budget.

 

Le maire de Chantilly était alors soupçonné d'avoir évité un contrôle fiscal à la milliardaire, l'une des plus grosses fortunes de France. Un rapport de l'Inspection générale des finances avait blanchi le ministre.

 

Le nom de Nicolas Sarkozy a ressurgi dans l'affaire à l'automne dernier. Un témoignage de la juge Isabelle Prévost-Desprez, qui avait instruit une partie du dossier à Nanterre avant que celui-ci ne soit dépaysé à Bordeaux, avait jeté un pavé dans la mare.

 

Celle-ci avait affirmé à deux journalistes du « Monde » que sa greffière avait recueilli les confidences de l'infirmière de Liliane Bettencourt après son audition par la juge. L'infirmière aurait déclaré avoir assisté à des remises d'espèces à Nicolas Sarkozy.

 

Au cours de son audition par la police, la greffière n'a pas confirmé ce témoignage. Quant à l'ancienne infirmière, elle a démenti dans la presse avoir tenu ces propos, tout en affirmant subir de fortes pressions.

Reste qu'à quelques jours de la campagne présidentielle où la candidature du président sortant ne fait pas mystère, la justice semble déterminée à aller au bout des affaires politico-financières ayant pollué une partie du quinquennat.

source sud ouest

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------