Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 09:16

 

Lionel Jospin était l'invité surprise du pot de la fédération de Charente-Maritime jeudi soir, prologue traditionnel à l'université d'été du PS.

 Ils disent que c'est le hasard. François Hollande et Martine Aubry sont arrivés ensemble, au même moment, presque main dans la main, jeudi soir au pot de la fédération de Charente-Maritime. Inattendu! Ce rassemblement militant fait chaque année figure de prologue à l'université d'été de La Rochelle. C'est toujours l'occasion de saisir la tonalité de la rentrée socialiste. Cette fois, c'est unité sous surveillance.

«Mieux vaut faire attention», sourit François Hollande, encerclé, comme les autres, par les micros, les caméras, les photographes et les bloggeurs . Chacun à l'affut d'une petite phrase ou d'une image. «On est dans l'anecdotisation», regrette le député de Corrèze. Favori des primaires, il conseille la vigilance dans la compétition. «Il faut que cela se passe le plus correctement. Le plus simplement, ça je ne sais pas…», sourit-il en regardant les journalistes qui l'entourent. Deux pas plus loin, Martine Aubry aussi est sous l'œil des caméras. Mais elle ne se sent pas spécielement épiée… «Pas tellement plus que d'habitude. Je commence à être habituée», plaisante-t-elle.

«Ils ont tous été proches de moi»

Non loin, Ségolène Royal, arrivée en retard, prend la pose avec des militants. Elle aussi joue le jeu des photographes. Quelques instants plus tôt, à l'issue du petit discours du premier secrétaire par intérim Harlem Désir, elle plaisantait: «L'université est terminée, puisque les journalistes n'attendaient que la photo.»

La compétition a quand même commencé entre eux. Aubry assume. «Vous ne pouvez pas dire qu'il n'y a pas de débats et quand il y en a, dire qu'il y aurait des tensions.» Elle conseille de débattre «en se respectant» sans «attaquer les personnes». «Cela n'a pas toujours été le cas», ajoute-t-elle. Hollande aussi a fixé la limite: le «dénigrement» et la «disqualification des positions»: «Ne donner aucun argument à la droite qu'elle pourrait utiliser ensuite.»

Lionel Jospin était là aussi, arrivé un peu avant les autres. Cela fait plusieurs années que l'ancien premier ministre n'avait plus mis les pieds à l'université d'été. Avec son autorité morale, l'ex-candidat de 2002 a appelé ses camarades candidats à «maitriser» la campagne qui s'ouvre. «Il y a un peu de tension c'est normal», a-t-il déclaré. «Qu'ils la maitrisent». Mais il s'est bien gardé de choisir entre les candidats. «Ils ont tous été proches de moi. Je serai en soutien de celui ou celle qui sera désigné.» Chaque mot, aussi, est surveillé.

source le figaro

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------