Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 06:37

 

Les journalistes du "Figaro" se sentent enrôlés dans l'actuelle majorité. Ils demandent à Étienne Mougeotte un peu plus d'"honnêteté" dans le traitement de la campagne.

Étienne Mougeotte (à gauche) préside la conférence de rédaction du "Figaro".

Étienne Mougeotte (à gauche) préside la conférence de rédaction du "Figaro".

 

 

Le général de Gaulle avait 77 ans quand éclata Mai 68. Étienne Mougeotte, quant à lui, connaît l'une de ses premières frondes au Figaro à près de 72 ans. À TF1, ça filait plus doux... Les journalistes, réunis en assemblée générale, ont adopté un texte qui exprime un certain malaise vis-à-vis de la ligne suivie par le quotidien. Ils demandent à Étienne Mougeotte de "veiller à ce que les articles, mais aussi les titres et les manchettes, rendent compte de manière complète et pluraliste de l'actualité (...) sans occulter tel ou tel sujet au motif qu'il pourrait embarrasser l'actuelle majorité".

Contacté par Le Point, Étienne Mougeotte n'en fait pas un drame. "Moi, leur texte me va très bien. Ils m'ont demandé un rendez-vous et je les vois la semaine prochaine, confie-t-il au Point. Je ne vais pas vous apprendre que la une d'un journal doit être vendeuse et accrocher son public. Les unes de Libération accrochent un lectorat de gauche, notre public est de droite et du centre. Dans les focus groups auxquels j'assiste en province derrière une vitre teintée, je n'ai jamais entendu un lecteur se plaindre de la ligne politique du journal. Au contraire, ils seraient plutôt demandeurs qu'on aille plus loin."

Chacun ses ouailles

Les journalistes du Figaro, quotidien propriété du sénateur UMP Serge Dassault, font observer à leur direction que le titre "n'est pas le bulletin d'un parti, d'un gouvernement ou d'un président de la République". Ce n'est pas la première fois que la société des journalistes du titre attire l'attention d'Étienne Mougeotte sur les partis pris du journal. Ce dernier avait convié les mécontents à postuler à Libération. En référence à cet épisode, le texte adopté souligne que les journalistes du Figaro sont "fiers du titre auquel ils collaborent" et "n'envisagent pas de postuler ailleurs pour se sentir à l'aise dans leur profession".

 

Précisément, voyons comment Libération et Le Figaro hiérarchisent l'information en une. En ce jeudi 9 février, Libération monte l'affaire Woerth en une, au Figaro, elle n'y figure pas. Le 8 février, Le Figaro titre "Le dérapage d'un député PS enflamme la campagne", à propos de l'incident parlementaire provoqué par Serge Letchimy opposé aux propos de Guéant sur les civilisations.

 

 Pas de Letchimy en une de Libération ce jour-là. Le 7 février, Le Figaro rebondit sur l'interview croisée de Sarkozy et de Merkel et titre sur leur "pacte anti-Hollande." Du côté de Libération, c'est Jean-Luc Mélenchon qui tient la vedette en tant qu'invité spécial du journal.

 

 Une phrase de son entretien est reprise en une : "Il faut frapper, frapper, frapper". Le 6 février, Libération y va franco avec ce titre : "Classes populaires : On l'a assez vu". C'est bien entendu Nicolas Sarkozy qui est visé.

 

Au Figaro, le même jour, on préfère souligner que "Merkel affiche son soutien à Sarkozy". Parfaite illustration du propos d'Étienne Mougeotte : chacun parle à ses ouailles. Pas vraiment un scoop. Au-delà même de l'idéologie respective des deux titres, il s'agit aussi de bon sens marketing...

source le point

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------