Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 10:35

Suite à un malentendu, plusieurs journalistes ont compris que Woerth n'avait pas été mis en examen une seconde fois. C'est ce qu'une dépêche AFP a même indiqué. Finalement, le procureur de Bordeaux, toujours par communiqué, a donné quelques informations, mais très parcellaires. "Dans un communiqué de cinq lignes, le haut magistrat annonce que M. Woerth, entendu par les juges dans la procédure ouverte pour escroquerie, abus de confiance, blanchiment, abus de faiblesse, a été mis en examen pour recel. Mais sans spécifier de quel délit, se plaint l'association de la presse judiciaire. (…) Le procureur de Bordeaux a omis l’information la plus importante, laissant se propager dans les médias des hypothèses diverses, voire contradictoires."

 

Woerth

En effet, la formule choisie par le procureur est alambiquée : pour sa seconde mise en examen, indique-t-il, Woerth est visé par le soupçon "de recel à raison d'une présumée remise de numéraire qui lui aurait été faite par M. Patrice de Maistre". Les juges lui reprochent d'avoir touché début 2007 au moins 50 000 euros de la part de Patrice de Maistre alors qu'il était trésorier de l'UMP, et de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy.

 

Problème, selon le code pénal, le terme de recel est très flou, puisqu'il désigne "le fait de dissimuler, de détenir ou de transmettre une chose, ou de faire office d'intermédiaire afin de la transmettre, en sachant que cette chose provient d'un crime ou d'un délit". Il est ainsi possible de voir des condamnations ou des mises en examen pour recel d'abus de bien sociaux, recel d'abus de confiance, ou recel de blanchiment. Dans le cas de Woerth, rien n'a été précisé, ce qui laisse le champ libre à l'interprétation.

 

Ainsi, pour l'AFP, le délit de recel a été choisi parce qu'il permet de retarder le délai de prescription, qui aurait touché une procédure menée après une mise en examen pour financement illicite de parti politique. Pour Le Monde, en revanche, les juges ont choisi d'éviter le " recel de financement illicite de parti politique" parce qu'ils n'ont pu "établir matériellement" que Woerth "avait ensuite fait profiter la campagne électorale de M. Sarkozy de cette somme".

"En jouant ainsi au chat et à la souris avec la presse, le parquet de Bordeaux ne semble pas avoir conscience qu'il participe à la désinformation du public, fustigent les journalistes judiciaires. La cacophonie qu'il entretient nuit en premier lieu à l'institution qu'il est censé servir. Car une justice incompréhensible est une justice incomprise."

source arrêt sur images

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------