Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 10:53

Carla Bruni-Sarkozy et Julien Civange en Tunisie le 29 avril 2008.

Carla Bruni-Sarkozy et Julien Civange en Tunisie le 29 avril 2008.

 
Dans une longue enquête d’Ariane Chemin, publiée ce soir dans le journal Le Monde (daté de samedi 28/dimanche 29 janvier), de nouvelles révélations viennent compléter nos informations sur l’affaire Carla Bruni-Sarkozy.

Les principales révélations d’Ariane Chemin :

 

- Il y a d’abord la très grande proximité de Julien Civange, l’acteur central de l’affaire, avec Nicolas Sarkozy. Ariane Chemin en apporte de nouvelles preuves et les photos qui illustrent l’article sont elles-mêmes très parlantes. Chemin nous apprend aussi que Civange passe ses étés au Cap Nègre avec Carla et Nicolas Sarkozy et fréquente aussi la résidence de Jean-Michel Goudard, le communicant en chef de Sarkozy.

 

- Ariane Chemin confirme que Civange a bien été le témoin du mariage de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni, ce qu’on savait, mais qui a été démenti. En fait, l’explication est simple. Le Monde écrit : « Témoin de coeur du mariage de Carla Bruni (il n’a pas signé le registre), il a été l’un des rares amis du couple admis au salon vert du Palais, pour l’échange des consentements ».

- Subtile, Chemin décrit très bien aussi le monde auquel appartient Civange et qui est « la vie d’avant » de Carla Bruni qui réapparaît du fait de cette affaire.

 

Elle écrit, citant des témoins, qu’il était « un clochard mondain » – allusion au goût de Julien Civange pour les fêtes. Elle poursuit : « A l’Elysée, beaucoup notent sur son visage cet air à la fois froissé et agité des gens qui aiment brûler leurs nuits. Julien Civange marche parfois, seul, dans Paris, jusqu’au petit matin« . Ariane Chemin laisse plus entendre entre les lignes, qu’elle ne peut écrire. Car beaucoup reste à dire sur ce « bad boy » du sarkozysme.

- Révélation de toute première importance : Ariane Chemin évoque Jérôme Blouin.

 

On sait depuis une enquête de Médiapart que Jérôme Blouin a reçu pour une de ses sociétés, « La Fabrique du Net », 132 756 euros du Fonds mondial de lutte contre le sida. D’une part, on a appris grâce à Mediapart que cette somme n’a pas été incluse dans l’opération Born Hiv Free, mais est en complément (la somme de 2,8 millions de dollars reconnue par le Fonds mondial est donc bien dépassée et s’approche peu à peu des 3,5 millions cités par Marianne).

 

 On sait aussi qu’elle n’a pas fait l’objet d’un appel d’offre. Le site Numerama (Guillaume Champeau) s’est par ailleurs intéressé à cette nouvelle société, La Fabrique du Net, et a découvert qu’il s’agissait d’une SARL avec un actionnaire unique, M. Jérôme Blouin. Or, Ariane Chemin révèle dans Le Monde, que Blouin travaillait lui aussi, comme Civange, à l’Elysée et qu’il a été chargé notamment du site Internet Carlabrunisarkozy.org. Autrement dit, le Fonds mondial a financé lourdement, sans appel d’offre, une société privée d’un ami de Carla Bruni-Sarkozy et de Julien Civange, alors que celle-ci a pour gérant, Jérôme Blouin, lui-même salarié de l’Elysée. Après Civange, il y a donc un deuxième personnage au centre du dossier.

 

- Ariane Chemin confirme les informations du Canard Enchaîné selon lesquelles Julien Civange était bien salarié de l’Elysée. Chemin cite même Civange lorsqu’il dit « mi-sérieux, mi-blagueur : « L’Elysée me paye plus que Guéant ! »

- Autre révélation de poids : Ariane Chemin revient sur une autre société de Civange : Mars Browsers. Chemin révèle qu’il existait des clauses de confidentialité. Elle écrit : « Etrange aussi, cette clause de confidentialité à en-tête de « Mars Browsers » et que Julien Civange, volontiers parano, fait signer à ses partenaires. Mars Browsers ? Une société dont les comptes ne sont pas déposés au tribunal de commerce, et domicilée chez le notaire de Julien Civange, dans le 16e arrondissement de Paris ».

- Enfin, Ariane Chemin met en lumière, après Marianne, une deuxième société de Julien Civange (parmi plusieurs autres marques et sociétés) qui a racheté la marque « Born Hiv Free » en février 2010 : RH et Cie. Cette société appartient à Julien Civange et a été créée peu après Mars Browsers, à l’occasion du G8 de Deauville, et possède la même adresse que Mars Browsers. Sauf que la campagne de la Première Dame de France et du Fonds mondial a été faite entre le printemps et le mois d’octobre 2010 : pourquoi des organismes et une première Dame rattachés aux Nations Unies ont-ils faits une campagne mondiale avec une marque qui appartenait à une personne privée, par ailleurs amie de Carla Bruni et rémunée par l’Elysée ? C’est une autre questions sensible du dossier. Et en réalité, j’ai de sérieux doutes sur le fait que cette marque ait un jour appartenue au Fonds mondial – mais ce point sera à élucider.

Après celles de Marianne, du Canard Enchainé, de Mediapart, de Rue89, de Numérama, ces nouvelles révélations du Monde permettent de continuer à démêler les fils entrelacés et complexes d’une affaire qui n’a pas fini de nous surprendre.

source l'express

Partager cet article

Repost 0
Published by meuse.ardennes - dans revue de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de meuse.ardennes
  • : parlons de la Meuse , des Ardennes,de tout ou de rien,de l'actualité avec sérieux ou humour,coup de gueule ou coup de coeur.
  • Contact

Passez un bon moment

Image hébergée par servimg.com C'est chouette ici.Sur Meuse Ardennes!!

Recherche

Revenez quand vous voulez

Image hébergée par servimg.com Bonjour et bienvenue sur ce blog

Texte Libre

à bientôt

A bientôt

compteur internet



Total des visiteurs sur Meuse Ardennes


ClicAnimaux.com - Cliquer pour Donner

-------------------